Skip to content

14 juillet : un hommage « particulier » rendu aux victimes de l’attentat de Nice 2016

Nice, 5 ans après l’horrible attentat perpétré en 2016 par un terroriste islamiste sur la promenade des anglais, la ville rend un hommage « particulier » aux 86 personnes tuées au moment du lancement des feux d’artifices à l’occasion de la célébration de la journée nationale.

Des victimes de toutes nationalités dont cinq (05) algériennes. La nuit était cauchemardesque. Des milliers de personnes, sur le quai des Anglais, criaient, hurlaient et courraient dans tous les sens (30.000 personnes ont assisté à la cérémonie ce jour-là). Des coups de feu, des sirènes d’ambulances, puis la police et l’armée partout dans le centre de Nice. Un film d’horreur. Le lendemain, il n’y avait que des gerbes de fleurs qui couvraient le sang des victimes : arrêt sur image ! On dirait une boucherie à ciel ouvert ! Aucun mot ! On reste tout simplement ému ! La scène était effrayante, horrible et abominable !

Comment alors célébrer une telle date ? Ça sera certainement de manière « timide » et « sombre » cette année encore malgré les centaines de bougies allumées par-ci par-là. Premièrement pour cause des conditions sanitaires de la Covid-19. Puis, la douleur qui reste présente chez les Niçois. Il y a aussi cette image vécue qui est gravée à jamais dans chaque mémoire.

Certes, mais la vie continue. Cela n’a pas empêché la ville de Nice de rendre un vibrant hommage aux regrettés. Un programme a été concocté pour cette journée commémorative qui aura lieu au Jardin Villa-Masséna. D’ailleurs, le Premier ministre Jean Castex, accompagné entre autres du garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, et de la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a marqué sa présence à Nice et a été remercié.

« Merci au premier ministre pour sa présence à Nice en cette journée si particulière pour les Niçoises et les Niçois. Je l’accueilli à la Villa Massena, avant la cérémonie d’hommage aux victimes du 14 juillet 2016 » a déclaré Cristian Estrosi, le maire de Nice.

« Conformément aux souhaits des familles de victimes et des victimes, la cérémonie d’hommage sera sobre et intimiste. Elle se déroulera dans les jardins de la Villa Masséna et sera clôturée par un lâcher de 86 colombes. Lors de cette cérémonie, des Médailles nationales de reconnaissances aux victimes du terrorisme seront remises aux familles qui l’auront souhaité », a noté la ville de Nice dans un communiqué.

En raison des conditions sanitaire le nombre des participants à la cérémonie a été limité. Les familles des victimes seront réunies à la cérémonie de recueillement dans la journée, en présence des responsables locaux. Un hommage qui s’est déroulé dans l’intimité des familles pour cause des conditions sanitaires tenues en compte par les autorités. Le port du masque était obligatoire et la distanciation a été respectée afin d’éviter la propagation du virus CoVid-19.

Pour cet hommage, la Ville de Nice organise également un concert gratuit de Grand Corps Malade. Pour y assister, l’inscription est obligatoire ainsi qu’un Passe sanitaire.

Ainsi, pour finir la soirée 86 faisceaux lumineux seront lancés à 22h34 en hommage aux 86 âmes tuées par le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

 

M. Outemzabt.
à suivre….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :