Algérie : un texte de loi pour protéger le Corps médical des agressions

Publié par

Afin de permettre une protection maximale à l’ensemble du personnel de la santé en Algérie, notamment des agressions verbales et physiques lors de l’exercice de leurs fonctions, le président Abdelmadjid Tebboune a procédé à l’élaboration d’un texte de loi, en sus de celui déjà consacré par les lois de la République.

« Monsieur le président de la République a décidé de consolider et de renforcer, par un texte de loi, le dispositif de protection de tout le personnel médical, paramédical et administratif, en sus de celle déjà consacrée par les lois de la République », lit-on dans le communiqué.

Désormais, toute agression ou violence, quel qu’en soit la forme, le moyen ou l’auteur, dans l’enceinte des hôpitaux et autres structures et établissements sanitaires à travers tout le territoire national, sera punie par la loi. Cela survient suite aux multiples agressions enregistrées dans plusieurs hôpitaux du pays. La dernière date d’hier ou le directeur de l’hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira a été agressé.

Outre, les ministres de la Justice et de l’Intérieur, les chefs de la police et de la gendarmerie ainsi que les walis ont été instruits «de prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’application stricte de la loi et la mise en œuvre immédiate des sanctions les plus sévères à l’encontre des auteurs de ces violations », précise le communiqué.

Les publications sur les réseaux sociaux ont été abordées

Le sujet des publications sur les réseaux sociaux de photos et de vidéos de «scandale» a été abordé par le ministère.

Cette manipulation et la diffusion d’images via les réseaux sociaux et médias interposés, «portent atteinte à la dignité des patients et de leurs familles, ainsi qu’au professionnalisme et à l’intégrité morale du corps médical.»

«Ces actes inadmissibles dont la finalité est de porter atteinte à la sécurité et à l’intégrité des personnes et des biens publics, et dont les auteurs tentent vainement de décrédibiliser l’action du servicepublic de santé et les efforts déployées et sacrifices consentis par l’ensemble des personnels du corps médical, sont réprimés par les lois de la République» a souligné la même source.

La rédaction/aps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s