Libye : L’Algérie affirme qu’il n’y aura pas de solution militaire

La crise Libyenne est au centre du débat international. Alger et Moscou ont appelé à un cessez-le-feu immédiat et à la suspension de tous les combats. Selon le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum qui a également affirmé qu’il n’y aura pas de «solution militaire».

Le chef de la diplomatie algérien, s’est exprimé lors d’une conférence de presse, conjointe avec son homologue Russe Sergei Lavrov, ou il a fait savoir que l’Algérie tente d’éviter toute escalade militaire dans ce pays voisin et continuera d’œuvrer dans ce sens,.

Boukadoum: l'Algérie s'active pour éviter l'escalade militaire en Libye
Boukadoume avec Sergei Lavrov lors de la conférence de presse/aps

Boukadoum qui s’est félicité du soutien de la Russie aux efforts des pays voisins pour résoudre la crise libyenne, a mis l’accent sur l’initiative de l’Algérie qui a tenu des réunions avec les pays voisins directs (Tunisie, Egypte) et ouvert un dialogue dès le début de l’année en cours avec les six pays voisins de la Libye.

Evoquant la conférence de Berlin, il a souligné que ses conclusions convergeaient avec les efforts de l’Algérie pour une sortie de crise en Libye.

« L’Algérie a appuyé les conclusions de la conférence de Berlin, à laquelle a pris part le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune », a t-il déclaré.

Et d’ajouter: «nous avons approuvé les conclusions de la conférence et ses quatre axes, et ce qui nous importe, c’est de reprendre ce travail, à savoir (parvenir) à la solution politique», a-t-il dit.

Vers la souveraineté de la Libye

M. Lavrov a souligné, quand à lui, que ce processus «a pour objectif de rétablir la souveraineté de la Libye et de recouvrer l’unité et l’intégrité des territoires libyens», a t’il déclaré lors de la conférence.

Et d’ajouter «nous avons mis l’accent, lors de nos contacts avec l’ensemble des parties libyennes, les pays voisins de la Libye ainsi que les autres pays et acteurs internationaux, sur la nécessité d’un cessez-le-feu et d’une suspension de tous les combats comme première étape avant de relancer l’action de la commission mixte 5+5 et d’engager le dialogue politique national inclusif avec la participation de toutes les régions libyennes», a-t-il fait savoir.

Lizza Marcel/ aps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s