Macron à Beyrouth : «le Liban n’est pas seul» !

Macron à Beyrouth : «le Liban n’est pas seul» !

Dans le cadre de la solidarité internationale, le président français Emmanuel Macron s’est rendu au Liban, jeudi 6 août, pour soutenir les Libanais dans le drame qui a énormément endommagé la capitale de Beyrouth.

«Parce que c’est le Liban, parce que c’est la France»; «la Fraternité, la Solidarité, sont au cœur de notre Nation.» a déclaré Emmanuel Macron lors de son arrivée au Liban ce jeudi 6 août. Le président français repose sur les relations fraternelles entre les deux pays pour venir en aide au pays « meurtri et épuisé».

« Je sais qu’il se relèvera avec tout ce qui fait sa force et a fait sa force dans son histoire. Je l’ai dit directement au peuple libanais aujourd’hui : nous serons là.» dira avec rigueur Emmanuel Macron.

Il est urgent d’agir !

Rappelant toujours la présence de la France aux côtés du Liban, le président français, a mis l’accent sur la gravité de la situation dans ce pays qui faisait face à une crise économique sans précédent avant d’être secoué par la double explosion phénoménale qui a causé d’énormes dégâts humains et matériels.

Il importe de souligner que la France a envoyé trois avions transportant des aides au peuple Libanais dont un détachement de la Sécurité civile, des urgentistes ainsi qu’un poste sanitaire mobile permettant la prise en charge de 500 blessés.

Dans un communiqué publié sur son compte Twitter, le président français a annoncé, qu’un quatrième avion militaire acheminera des équipes supplémentaires de soutien, de secours et des enquêteurs pour aider à avancer dans les investigations.

Outre, jeudi prochain le BPC Tonnerre arrivera avec à son bord des médicaments, des équipes d’urgence, des soignants et des capacités de soins supplémentaires pour répondre à l’urgence des blessés. Cette solidarité, nous allons la poursuivre.» précise encore le président qui réitère la présence de la France «pour organiser l’aide internationale aux côtés de l’Union Européenne, des Nations Unies et avec le soutien de la Banque mondiale.»

Mounir outemzabt.

Ina Presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

%%footer%%