Exclusif : Amir dz décide de se retirer !

Exclusif : Amir dz décide de se retirer !

Le blogueur algérien Amir Boukhors, connu sous le pseudo Amir-dz a déclaré avoir pris la décision de se retirer de la bataille qu’il mène contre le régime algérien depuis des années. Le « cauchemar » du pouvoir algérien jette alors l’éponge sans préciser la raison. Pourtant, il est suivi par des milliers d’Algériens qui le soutiennent.

«J’ai décidé de me retirer, pas par peur, car vous savez bien que je ne connais pas la peur. Pas un échec, car j’ai traîné et humilié les gangs pendant des années. Je vous ai accompagné et vous m’avez accompagné dans les circonstances les plus sombres avant et pendant le mouvement populaire (Hirak) et en cas de suspension.» a déclaré Amir dz sur sa page Facebook.

L’homme qui a l’habitude de révéler les secrets des responsables politiques, de l’État et du DRS est il menacé ? D’après lui, aucune trace ne laisse dire que c’est le cas ! Car, il se défend et se dit « irréprochable». «Ni les chaînes satellites, ni l’arsenal médiatique et leurs sites Internet ne m’ont arrêté. Des dizaines de milliers de comptes appartenant à la police électronique et au renseignement avec toutes sortes d’insultes et de menaces ne m’ont point dérangé.» a t’il dit.

Par ailleurs, le blogueur a rappelé qu’il est poursuivi en justice et fait face à plusieurs affaires depuis des années. «Mon nom est mentionné dans plus de 500 interdictions judiciaires en Algérie et même je n’ai pas été arrêté. 7 mandats d’arrêt internationaux ne m’ont pas empêché de communiquer les cris des vulnérables, car je me suis sacrifié.»

Entre plaintes et arrestation : Le cheikh n’est pas Mat !

https://inapresse.fr/2020/07/07/france-amir-dz-arrete-puis-libere/

Pour rappel, l’activiste a été arrêté puis libéré par la police française hier, lundi 6 juillet suite à la demande des autorités algériennes. « L’Algérie demande à la France d’extrader Amir Boukhors pour qu’il vienne exécuter ses peines en Algérie », avait indiqué la défense du blogueur.

En plus de son arrestation, l’opposant du régime, est poursuivi en justice pour plusieurs affaires. La dernière plainte, contre lui, a été déposée récemment par l’avocat et défenseur des droits humains Athmane Bessalem, près le tribunal judiciaire de Paris, en France.

Ce dernier, dans une publication sur son compte Facebook, a affirmé que Amir dz l’a accusé d’être derrière la «préparation de la visite du président Abdelmadjid Tebboune à Tizi Ouzou et que les membres de la famille de l’avocat travaillaient avec le système.» Une publication qui a été supprimée 24 après les menaces de Athmane Bessalem de porter plainte, selon le site observealgerie.

Par ailleurs, notant qu’a la fin du mois de juin dernier, Saïd Sadi avait aussi porté plainte contre Amir Dz, après l’avoir accusé d’être «complice dans l’assassinat de Matoub Lounes.»

M.O.

Prise d’écran de la publication de Amir dz.

Ina Presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

%%footer%%