L’incendie de Beyrouth : un acte de sabotage intentionnel !


L’incendie qui s’est déclaré jeudi 10 septembre dans un entrepôt du port de Beyrouth a suscité moults interrogations parmi les Libanais qui sont encore sous le choc après la double explosion qui a fait près de 200 morts et 6.500 blessés. Michel Aoun a qualifié cet acte de «sabotage» international.

«L’incendie pourrait être un acte de sabotage intentionnel, ou le résultat d’une erreur technique (…) ou d’une négligence», a soulevé le président libanais Michel Aoun lors de l’ouverture de la réunion du conseil supérieur de Défense. Selon lui, «la cause doit être connue le plus rapidement possible et les responsables doivent rendre des comptes», a-t-il ajouté, selon le compte Twitter de la présidence.

En effet, l’incendie de ce jeudi serait finalement le deuxième en moins d’une semaine dans le port. L’armée avait déjà signalé, mardi «un incendie qui avait touché des déchets dont des morceaux de bois et des pneus.» a rapporté l’AFP.

Mais, celui-ci était plus inquiétant et a provoqué des dégâts importants en pleine crise économique que vit le pays. Il s’est déclaré dans un entrepôt où étaient stockés une importante quantité de «bidons d’huile». «[…] Le feu a pris dans la zone franche du port, où étaient stockés des pneus et des huiles alimentaires par une compagnie importatrice», a précisé le directeur par intérim du port, Bassem al-Kaissi, (d’après l’AFP).

À l’origine de ce feu, seraient des « étincelles» provoquées par une scie électrique, lors de travaux, avait indiqué Michel Najjar, ministre des Transports et des Travaux publics, dans un communiqué.

Des milliers de colis alimentaires et un demi-million de litres d’huile appartenant à la Croix rouge sont parti en fumée.

Emmanuel Macron intervient !

Ayant promis d’être aux côtés du Liban, le président français Emmanuel Macron, qui pour rappel s’est déplacé plusieurs fois à Beyrouth, a demandé «un point aux armées et aux ambassades», a indiqué la présidence. Celle-ci précise que «des moyens sont présents sur place depuis l’aide d’urgence déployée cet été. La France est évidemment prête à répondre aux besoins si nécessaire.»

M. Outemzabt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s