Nice : agressée et menacée de mort, une octogénaire complètement traumatisée !

Publié par

Victime d’agressions et de menaces de mort depuis plusieurs mois, par sa voisine de porte, Claudette. L, une octogénaire, de Nice, est complètement traumatisée. L’agression physique du 25 Août 2020, qui lui a valu des points de suture au nez et une autre blessure à l’oeil, l’a plongé dans un doute irréparable.

«Je suis traumatisée et angoissée. J’ai peur qu’elle revienne me tuer. Elle a dit qu’elle allait me buter… J’ai peur de sortir faire mes courses. J’ai déjà porté plusieurs plaintes contre elle mais elle ne veut pas me lâcher …», tels sont les premiers propos de Claudette Touchane née Lemeunier , 82 ans, avant même de l’interroger sur son agression qui lui a valu une hospitalisation.

En effet, après une cascades d’agressions verbales, d’insultes et de menaces de mort, le 25 août dernier, Mme Lemeunier a été frappé en pleine rue en face de son immeuble, avenue de la Bornala. L’auteur de l’agression n’est d’autre que sa voisine de porte L.R., une franco-tunisienne âgée de 50 ans environs.

«C’était tellement rapide que je n’ai pas vu le coup venir. Elle m’a tapé à l’oeil, insulté puis menacé de revenir à la charge !» raconte la victime, des bleus encore visibles autour de son œil. Et d’enchaîner : «mon amie m’a défendu et s’est battue avec elle. On a appelé la police mais elle était déjà parti. J’ai déjà établi quatre plaintes contre elle en l’espace de deux ans…»

Mise en garde à vue à Auvare puis libérée !

La victime précise que son agresseur, qui serait pourtant une auxiliaire de vie, est déjà allée en garde à vue à la caserne Auvare le 27 Août, soit deux jours après l’agression. L’affaire est désormais entre les mains de la justice. «Elle passera au tribunal correctionnel de Nice le 28 novembre prochain. Mais d’ici là, je ne sais pas quoi faire et comment me défendre ! Je souhaite qu’elle soit interpellée car je me sens en danger. Elle revenait systématiquement pour me harceler…» nous informe la victime.

Expulsée de son appartement, suite à la demande des résidents, mais revient souvent!

Expulsée de son appartement le 05 septembre, suite aux plaintes des voisins qui ont dénoncé son comportement «bizzare», L.R. revient souvent pour menacer Claudette. «Elle avait un comportement bizarre. Elle claquait la porte de son appartement de toutes ses forces à chaque sortie et entrée. Nous nous sommes plaints auprès du syndic plusieurs fois, mais rien n’avait changé. D’autres problèmes ont refait surface. Des paillassons ont été volés et bien d’autres objets…» témoigne une résidente.

Il a fallu signer une pétition pour que les choses aboutissent. Mais cela a aggravé la situation. Leïla est devenu très en colère et a montré une agressivité extrême. En l’espace d’une semaine elle est revenu trois fois.

«Le 09 septembre vers 19h, elle est revenu déverser un gros sac à ordures, qu’elle a pris dans les locaux à poubelle, devant ma porte. Pire, elle a ramené une grosse pierre avec laquelle elle a donné des coups à ma porte. Elle criait « ce n’est pas fini, je te tuerai ». La scène a durée près d’un quart d’heure. J’étais angoissée. Elle a pris la fuite dès que mon voisin de porte est sorti» décrit la victime.

Déchets déposé à même la porte de Claudette, la prière jetée au sol…

De retour à la charge, ce Dimanche, Leïla s’en est pris à d’autres voisins !

Ce dimanche 13 septembre, l’agresseur revient encore à la charge. Déterminée, elle veut surtout s’en prendre à sa voisine à tout prix. Elle est entré dans l’immeuble, s’est dirigé au local des poubelles et a pris des déchets qu’elle a déposé dans l’ascenseur pour les monter au 3e étage. Empêchée par deux autres voisins qui lui ont interdit de monter, elle s’est emporté. En colère, elle a pris un balais pour les menacer. Mais, un résident a tenté de lui enlever le balais au moment où sa voisine appellait la police. À force de se révolter, elle a fini par se faire blesser au niveau de sa tête. Elle a été emmenée par les pompiers à l’arrivée de la police.

Des objets qu’elle voulait monter à l’étage et les déposer devant la porte de sa voisine…

En attendant que la justice soit faite, la victime ainsi que les habitants du Florentin restent mobilisés pour éviter tout autre incident ! La police se déplace à chaque appel téléphonique. Certains nous ont exprimé leur souhait de voir les autorités locales venir en aide et prendre en charge leurs doléances.

M.O.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s