Quand jugera-t-on l’ex-président A Bouteflika ? (3) par Youcef Dris.

Publié par

[…] Boutef fixait comme objectif intermédiaire, avant d’arriver au palais de la rue du Dr Saâdane, le regroupement des trois branches : hydrocarbures, énergie, industrie et mines, dans un seul ministère pour faire main basse sur les richesses du pays. Celà en s’appuyant sur Ali Haddad et les Kouninef par des investissements dans l’amont et l’aval pétrolier.

Plus problématique encore, l’implication de Farid Bejaoui et de Chakib Khelil, directement, dans des affaires de pots-de-vin; Chakib Khelil, ministre de l’Énergie entre 1999 et 2010, s’en sort sans égratignures car ami d’enfance de Bouteflika. Quand il débarqua à l’aéroport d’Alger, en 1999, en jeans et coiffé d’un chapeau texan, il glisse au chauffeur chargé de l’accompagner vers la résidence d’État de Djenane el-Mithak : « Cela fait trente ans que je n’ai pas mis les pieds en Algérie, je compte sur vous pour me protéger. »

Élu président, son ami Abdelaziz Bouteflika l’a rappelé de sa retraite à la Banque mondiale pour lui confier les clés du ministère de l’Énergie. Malin et cassant, pointilleux et autoritaire, fourbe et susceptible, hautain, Chakib Khelil dirigera d’une main de fer, pendant dix ans, le département des hydrocarbures et la compagnie pétrolière nationale – et ne voudra en référer qu’au seul chef de l’État. Durant le « règne » de Bouteflika, et plus tard de Saïd son jeune frère, et en dépit des preuves impliquant les ministres proches de la fratrie et leurs amis, le véto a toujours été quant à d’éventuelles poursuites.

En2010, Chakib Khelil est limogé de l’industrie. C’est la seule sanction que tolère le chef de l’État, malgré la gravité des faits et des actes. Pourtant, les comptes de Chakib Khelil, de sa famille et de Farid Bedjaoui ont été identifiés à Hong Kong, à Singapour, aux Émirats arabes unis, au Liban et dans des pays du Moyen-Orient, ainsi qu’en France, en Italie et en Suisse. Chakib Khelil avait reconnu avoir transféré près de 1 million de dollars (873 000 euros) de ses comptes américains vers la Suisse afin d’échapper à l’impôt.

Y.D.

A suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s