Startup : l’Etat LANCE le fonds national du financement

Startup : l’Etat LANCE le fonds national du financement

l’État a officiellement annoncé à Alger le lancement du Fonds national pour le financement des startups dont le mode de fonctionnement se distinguera par une « flexibilité » et une « tolérance aux risques ».

Ce Fonds qui sera financé par l’Etat, demeurera «ouvert au secteur privé et les sociétés étrangères qui souhaiteraient y contribuer financièrement», a précisé M. Tebboune Abdelmadjid lors de son intervention à l’ouverture de la Conférence nationale des startups «Algeria Disrupt 2020».

En effet, le président Tebboune a affirmé que ce nouveau mécanisme de financement permettra aux jeunes porteurs de projets d’éviter les banques et la lenteur bureaucratique qui en découle, à travers cet outil qui se distinguera par la flexibilité dont ont besoin les start-up.    

La conférence a été organisé par le ministère délégué chargé de l’Economie de la connaissance et des start-up. Elle a drainé près de 1.000 participants, entre startups, incubateurs, représentants d’institutions gouvernementales et financières, opérateurs économiques, experts, associations, universités et centres de recherches.

Trois panels traitant de thématiques en relation avec le cadre juridique, le capital risque « venture capital » et les incubateurs/accélérateurs, ont été traité.

Outre, la présence des participants n’a pas été sans fruit puisqu’ils ont organisé une exposition regroupant une quarantaine de start-up. Celle-ci avait pour objectif de mettre en exergue la créativité de la jeunesse algérienne qui continue à prouver ses potentialités notamment durant cette période de pandémie.

La rédaction.

Ina Presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

%%footer%%