Assassinat de l’enseignant : « Ils ne passeront pas » a déclaré Emmanuel Macron

Assassinat de l’enseignant : « Ils ne passeront pas » a déclaré Emmanuel Macron

« Ils ne passeront pas » telle est la première déclaration du président français Emmanuel Macron, suite à l’assassinat de l’enseignant de géographie ce vendredi 16 octobre, Conflan Saint Honorée, par un djihadiste de 18 ans « russe de confession musulmane ».

Dévasté et visiblement sous le choc, le chef de l’Etat a fortement exprimé, lors de son discours prononcé à Conflan Saint Honorée, son entière solidarité avec tous les enseignant de France. « La nation toute entière sera aux côtés des enseignants, pour leur permettre de faire le métier le plus beau qui soit, faire des citoyens libres », a déclaré le chef de l’Etat.

« Je veux dire ce soir, de manière très claire : ils ne passeront pas nos policiers, nos gendarmes, l’ensemble de nos forces de sécurité intérieure, de renseignement. Mais au-delà de cela, toutes celles et ceux qui tiennent la République et à leurs côtés magistrats, élus, enseignants, tous et toutes, nous ferons bloc. Ils ne passeront pas. L’obscurantisme et la violence qui l’accompagne ne gagneront pas. Ils ne nous diviseront pas. C’est ce qu’ils cherchent et nous devons nous tenir tous ensemble. »

« Un de nos concitoyens a été assassiné parce qu’il enseignait, apprenait à ses élèves la liberté d’expression, de croire ou ne pas croire. Notre compatriote a été la victime d’un attentat terroriste islamiste caractérisé. » a ajouté E. Macron.

Synthèse : M Outemzabt

Ina Presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

%%footer%%