Si Ali Khaldi : « Celui à qui ça ne plait pas, qu’il change de pays ! »


« Li ma 3ajbouch el hal, ybadel le bled » (Celui qui n’est pas content, qu’il change de pays), telle est la déclaration du ministre de la Jeunesse et des Sports Sid Ali Khaldi, faite lors d’un discours prononcé ce jeudi 23 octobre autour du référendum constitutionnel.

« Nous allons construire un Etat conforme à la déclaration du 1er novembre, un Etat démocratique et social dans le cadre des principes de l’islam. Pour la première fois depuis l’indépendance, nous avons constitutionnalisé la déclaration du 1er novembre et celui qui n’est pas content n’a qu’à changer de pays », a-t-il dit, insistant même sur l’invitation à « changer de pays » en la répétant à deux reprises.

En effet, le ministre semble s’adresser aux opposants de la nouvelle constitution qu’il défend davantage. Mais, vite, ses propos controversés ont suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s