Prise d'écran

Reconfinement : Emmanuel Macron a « marre » des scientifiques !

Publié par

Reconfiner les français est une décision très sensible et le fait d’en parler, le président de la république Emmanuel Macron trouve ça « pénible ». Preuve : il ne s’exprimera pas cette semaine. Il a « marre », de cette idée d’un re-confinement « imposé » comme ultime moyen pour éviter l’épidémie.

Selon le canard enchainé, M. Macron s’est emporté contre les scientifiques qui ne recommandent que le confinement pour éviter la pandémie de la Covid-19. Le Président a clairement exprimé son mécontentement quant à ces « recommandations alarmistes ».

«J’en ai marre de ces scientifiques qui ne répondent à mes interrogations sur les variants que par un seul scénario : celui du re-confinement».

E. Macron, le mercredi 3 février lors du conseil de défense sanitaire.

Le président ne veut pas d’un troisième re-confinement et il fait tente tant bien que mal de trouver une autre solution. Pour cela, «tout doit être fait pour éviter un reconfinement», a t-il accentué.

Et de souligner : « la question centrale actuelle, c’est la vitesse de propagation des variants. Nous sommes sur un plateau très haut : un plateau très haut, ça se gère, avec difficulté mais ça se gère. Un pic, ça ne se gère pas».

Tous d’accord avec Macron !

Les ministres, le gouvernement, les parlementaires et mêmes les populations sont tous d’accord avec Emmanuel Macron : «non pour un reconfinement» !

«Il existe bien un chemin pour éviter le reconfinement», telle est la déclaration de Gabriel Atal lors de son point presse tenu le mercredi passé à l’issue du Conseil des ministres. Affichant son optimisme, le porte parole du gouvernement a également estimé que cela peut s’avérer difficile mais pas impossible. « Il s’agit de prendre les bonnes décisions au bon moment, et de prendre les mesures nécessaires pour protéger notre hôpital et la santé des Français» souligne t’il.

De son côté Jean Castex a tout de même reconnu ce « qu’un reconfinement apporterait comme conséquences extrêmement lourdes pour la population, y compris en termes sanitaires. Nous avons devant nous différentes hypothèses, y compris celle que nous n’avons pas exclu d’un nouveau confinement.»

Outre, il n’est quand-même pas question d’ignorer les difficultés rencontrées pour faire face à la covid-19. Le grand travail n’a pas encore été fait mais rien n’empêche de s’y mettre. Comme le souligne Gabriel Atal, «nous aurions tort de ne pas tout mettre en œuvre pour y parvenir. Cela suppose de suivre et de maintenir avec la plus grande attention la propagation des variants, qui explique le risque d’emballement épidémique redouté.»

Lisa Ombre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s