Assassinat d’Hervé Gourdel : peine capitale pour le principal accusé (actualisé)

Publié par

Le tribunal de Dar Beida, à Alger, a condamné ce jeudi 19 février, le terroriste Malek Hamzaoui, principal accusé dans l’assassinat de l’alpiniste Niçois Hervé Gourdel, à une peine capitale, apprend-on de sources concordantes.

En effet, 6 ans après, l’assassinat en septembre 2014, du ressortissant français dans les montagnes de la Kabylie en Algérie, le dossier s’est ouvert ce jeudi. Le tribunal d’Alger a commandé à une peine capitale l’assassin et acquitté les six autres accusés «pour non dénonciation de crime et hébergement, sans autorisation, du touriste français».

Il est à rappeler que le parquet avait auparavant requis la même peine pour le principal accusé et trois (3) ans de prison avec 100.000 DA (500€) d’amende ont été, par ailleurs, requis à l’encontre des autres accusés.

L’accusé avait nié toutes les accusations

Malek Hamzaoui est donc le premier accusé qui a été interrogé par la présidente du tribunal. Âgé de 36 ans, il est poursuivi pour rapt, torture et homicide volontaire avec préméditation, et association d’un groupe terroriste. Au tribunal, il a nié avoir participé à l’enlèvement et à l’assassinat de M. Gourdel. Il a aussi déclaré qu’on l’accusait pour «boucler ce dossier et faire plaisir aux Français».

D’ailleurs, il importe de souligner que l’accusé était arrivé en ambulance au tribunal. Il assisté à l’audience dans un fauteuil roulant. Il était accompagné d’une équipe médicale et très surveillé par des membres des forces spéciales de la gendarmerie.

Au total, 14 personnes sont poursuivies dans cette affaire : huit jihadistes présumés, dont sept sont jugés par contumace, pour son rapt et sa décapitation et six autres pour non-dénonciation de crime.

Les Niçois suivent l’affaire de près

Attristés par cette horreur, d’enlèvement puis décapitation de leur fils, les Niçois s’intéressent de prés à cette affaire «criminelle». Les élus ont exprimé leur soutien à la famille du défunt. Le journal local a repris un article de l’AFP pour informer un tant soit peu la famille niçoise (nous y reviendrons).

Le maire de nice, Christian Estrosi, a tenu via un Twitte à exprimer ses pensées à la famille de l’alpiniste et ses proches. Il leur a également adressé son soutien dans cette épreuve.

Hervé Gourdel (55 ans), s’était rendu dans le massif montagneux du Djurdjura pour y effectuer de l’alpinisme. Il y avait été enlevé le 21 septembre 2014, de nuit, près du village d’Ait Ouabane dans la Commune d’Akbil, par le groupe dénommé « Jound Al-Khilafa (« les soldats du califat »).

Il se trouvait à bord d’une voiture, en compagnie d’amis algériens qui ont été libérés par les ravisseurs. Trois jours plus tard (le 24 septembre), Hervé Gourdel avait été décapité. Sa dépouille avait été retrouvée et rapatriée en France en janvier 2015.

M.Outemzabt/agences.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s