Pour un culte satanique il tue sa sœur puis sacrifie sa nièce de 5 ans

Publié par

Un drame des plus macabres a secoué la ville de Béjaia et ému l’Algérie entière en ce mois printanier. Survenue dans la région d’Ichekaben (Bejaïa), l’affaire s’agit d’un assassinat d’une mère de 44 ans et de sa fille de 5 ans. Le tueur qui est le frère de la maman voulait exercer « un culte satanique ».

En effet, l’affaire remonte à plus d’un mois lorsque le frère de Rahima, 44 ans aurait demandé à sa soeur de lui offrir sa fille Manel pour la sacrifier dans un rituel d’exorcisme », apprend-on du collectif de citoyens de Béjaia. Ayant fortement décliné cette idée à la fois effrayante et choquante, Rahima a coupé tout contact avec son frangin.

Le 9 mars, le frangin revient à la charge mais de façon très confiante. Il s’était présenté avec ses parents au domicile de sa sœur. Il leur a fait croire, ainsi qu’à ses autres nièces et neveux que Rahima était ensorcelé et habitée par un démon. Il a ensuite commencé sa séance d’exorcisme, selon le récit publié sur les réseaux sociaux.

« Ce serait lui qui auraient porté les interminables coups à sa sœur puis qui s’en serait pris à sa nièce Manel en l’étranglant et ce, en présence des parents et sœur de la victime. »

C’est pendant ladite séance que Rahima a rendu l’âme après avoir reçu plusieurs coups. Cela a ensuite facilité la tâche au frère-tueur pour pouvoir sacrifier la petite Manel de 5 ans. Celle-ci a été horriblement étranglé.

En somme, elles ont dues recevoir plusieurs coups et de strangulation, selon le médecin de garde de la polyclinique de Feraoun (Béjaia) qui a alerté la gendarmerie ».

Selon le collectif, le meurtrier a été incarcéré mais ses parents et sa sœur ont été relâchés. Ils auraient plaidé « la folie passagère » ou encore une séance d’exorcisme qui a mal tourné.

Justice pour Rahima et Manel : un collectif s’est constitué

Un collectif de citoyens pour exiger justice aux victimes a vu le jour. Celui-ci vient exprimer sa solidarité avec la famille des défuntes et à leurs proches et surmonter ses difficultés.

« Nous tenons à informer l’opinion publique et à communiquer les différentes actions qui seront menées afin que toute la lumière soit faite et que justice soit rendue », lit-on sur le communiqué dudit collectif rendu public.

Celui-ci a fait savoir qu’il dispose de suffisamment d’éléments permettant de légitimer leur démarche. Les faits ont démontrés que les défuntes ont été victimes d’un complot satanique et mortel dans leur propre domicile.

Le collectif accuse aussi le tueur et ses parents d’avoir délibérément tout orchestré dans l’objectif de procéder à un rituel satanique. Selon les dires, les protagonistes visaient à rentrer en contact avec des forces occultes avec en offrande le sacrifice de la petite fille. Après leur méfait, ils auraient méticuleusement nettoyé la scène du crime.

« Cette intrusion dans notre village, qui a été fatale pour nos habitantes, a montré l’immense danger et risque qu’ont couru l’ensemble de nos concitoyens-nes. Nous refusons que de telles pratiques puissent avoir lieu chez nous et à notre insu. »

La rédaction Ina (Nous publierons le communiqué entier du collectif)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s