Accusations contre le MAK : Ferhat Meheni répond au ministère algérien de la défense (MDN)

Publié par

Le président du gouvernement provisoire kabyle (GPK) Ferhat Meheni a répondu dans la soirée de ce dimanche aux accusations du ministère algérien de la défense (MDN) qui a publié un communiqué sur son site officiel dans lequel il annonce que le MAK prépare des attentats criminels en Algérie.

Furieux, Ferhat Meheni dénonce « les manipulations du pouvoir algérien » et déclare que le MDN a gravement dérapé en publiant un tel communiqué sans aucune preuve. Pour rappel, le MDN a fait savoir que l’un des anciens membres du MAK, H. Noureddine, en l’occurrence a avancé des aveux dangereux faisant état de présence d’une cellule appartenant au MAK qui prévoient de perpétrer des actes « criminels » dans toutes les régions du pays.

«Nous mettons au défi le ministère algérien de la défense de donner le nom de ce prétendu « militant du MAK », sa date et son lieu de naissance de telle sorte que les citoyens de la Kabylie puissent vérifier par eux-mêmes la gravité de l’accusation portée contre nous mais aussi l’énormité du mensonge.» a lancé l’indépendantiste Kabyle.

Et d’ajouter : «Ce grossier mensonge ne trompe d’ailleurs personne, ni en Kabylie, ni à travers le monde. Fabriquer des dossiers d’accusation contre des militants indépendantistes est une spécialité coloniale éculée. La France, en son temps, en avait usé et abusé après les manifestations pacifiques du 08 Mai 1945. Le pouvoir algérien a déjà essayé, récemment, le même stratagème avec l’affaire Walid Nekkiche, sans succès.

N’oublions pas l’affaire Cap Sigli (1978), et l’incroyable scénario échafaudé dans les bureaux de la SM algérienne pour briser l’élan de démocratie et de liberté venu de Kabylie et qui risquait de réveiller l’Algérie.

Après les grandioses marches du 20 avril dans les trois capitales de la Kabylie, à travers lesquelles, la Kabylie, comme un seul homme a revendiqué son droit à l’autodétermination, la junte militaire en panique, sort la carte du terrorisme que le MAK a toujours condamnée de toutes ses forces, avant tout le monde.

«Le pouvoir va organiser des attentats qu’il va attribuer au MAK»

L’Anavad reproche au pouvoir algérien de vouloir pousser ”ses militants à entrer en clandestinité. Après la clandestinité, le pouvoir va organiser des attentats qu’il va attribuer au MAK de telle sorte à dresser le monde contre lui et l’accuser d’être une organisation « terroriste » comme il a essayé de le faire par ses mouches électroniques, ses agents et ses relais.

Mais nous, nous ne cédrons pas à la peur et à la répression. » a t’il clamé avant de souligner que le «MAK n’a jamais eu l’ombre d’une idée terroriste et ce n’est pas aujourd’hui que nous y serons contraints. Le MAK est d’essence pacifique et nul ne saurait l’en éloigner.»

L’Anavad fait appel au conseil de l’ONU !

Dans son discours, Ferhat Meheni saisie l’occasion de faire appel à toutes les instances internationales dont le conseil de l’ONU à intervenir au plus vite avant que l’irréparable ne soit commis.

«J’appelle le Conseil de Sécurité de l’ONU à interpeller les autorités algériennes sur ce dessein génocidaire, conformément à la lettre que je leur ai adressée en septembre 2019.» dit-il. Et de souligner que son appel concerne aussi toute la presse indépendante, la classe politique démocratique, les intervenants sur les réseaux sociaux, à dénoncer ce «complot contre des innocents, au nom de la conscience humaine.»

Nous ne prendrons pas le maquis !

L’orateur enchaîne ses propos et réaffirme ne pas avoir peur du communiqué du MDN et ne prévoit en aucun cas rentrer en conflit avec lui ! ”Ces menaces ne nous font pas peur. Ces accusations sordides et sans fondement aucun ne cherchent qu’à donner à l’opération « Zéro Kabyle » adoptée fin août 2019 les bases de sa légitimation pour aller vers un génocide. »

«Ce n’est pas parce que le ministre de la défense nous menace que nous allons aller dans le sens de ses desseins. Nous ne prendrons pas le maquis et nous affronterons par le droit et la raison l’ignominie à laquelle le pouvoir algérien voudrait nous assigner.»

L’Anavad reste sur sa position et détermination pour une « Kabylie indépendante quelle que soit la férocité de la répression antikabyle.»

O.M.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s