Biden déclare à Nétanyahou son « soutien » à un cessez-le-feu

Biden déclare à Nétanyahou son « soutien » à un cessez-le-feu

Le président américain Joe Biden a déclaré lundi au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qu’il était de retour à un cessez-le-feu dans les échanges sanglants entre Israéliens et Palestiniens, mais il s’est arrêté pour exiger ouvertement une trêve.

Lors d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien, « le président a exprimé son soutien à un cessez-le-feu et discuté de l’engagement des États-Unis avec l’Egypte et d’autres partenaires à cette fin », a déclaré la Maison Blanche.

M. Biden a jusqu’à présent résisté à l’adhésion d’autres dirigeants mondiaux et d’une grande partie de son propre parti démocrate à demander un cessez-le-feu immédiat en Israël.

Dans un communiqué, la Maison Blanche a déclaré que M. Biden avait réitéré ce qui a été son principal message jusqu’à présent :  » son ferme soutien au droit d’Israël à se défendre contre les tirs aveugles de roquettes  ».

M. Biden « a encouragé Israël à faire tous les efforts possibles pour assurer la protection des civils innocents », selon le communiqué.

Mais la Maison Blanche s’est dégagée de condamner tout aspect des frappes militaires israéliennes en cours, affirmant que l’allié proche des États-Unis était justifié de répondre avec force aux tirs de roquettes du Hamas.

Les fonctionnaires ont laissé entendre que des points de vue plus critiques sont relayés en privé.

Afp

Ina Presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

%%footer%%