Skip to content

Alerte Covid19 à Béjaia : Inconscience collective ou insouciance mortelle ?


Au moment ou la pandémie de la covid-19 atteint son pic avec des décès en masse, des hôpitaux saturés, l’oxygène introuvable, certains s’amusent encore à faire la fête et d’autres continuent à se promener, se baigner et/ou s’adonner à toutes sortes de vices sans se soucier des risques que cela peut engendrer.

En effet, cela se passe à Melbou, une petite ville touristique située au nord-est de la wilaya de Béjaia. Etrangement et contrairement aux décisions des services de la wilaya de Béjaia, les plages sont encore ouvertes et certaines sont pleines à craquer notamment dans cette commune. Les week-endistes des autres wilayas, tout comme les jeunes de chez nous, en plus du bruit et du tapage nocturne, n’hésitent pas à se serrer dans les placettes publiques, les endroits fermés et sur les plages.

Publicités

Lire aussi : Covid-19 : Plus de 428 cas enregistrés ce vendredi à Bejaia, – INA PRESSE

« La situation est alarmante et nécessite une action immédiate. L’on peut aussi constater que beaucoup de personnes toussent et éternuent gravement ces derniers temps.« 

Evidement que l’heure est grave. La situation des cas de contamination enregistrés pour la journée de ce Samedi 24 Juillet 2021 est alarmante. Rappelons-le,150 cas ont été signalés au CHU de Bejaia (94 à l’Unité Khelil Amrane, 47 à l’Unité Frantz Fanon et 09 à l’Unité Maternité). 41 cas à EPH Kherrata, 60 à l’EPH d’Aokas, 50 à l’EPH de Sidi-Aich, 67 à l’EPH d’Amizour et enfin 48 dans celui d’Akbou.

Cependant, il est fort possible que beaucoup ont choppé le virus mais ne le déclarent pas. Et pire que lors des vagues précédentes, ne se cassent même pas la tête de s’isoler ou de porter le masque. « On n’a pas besoin d’attendre l’arrêté du Wali ou du P/APC, pour agir sagement. Que chacun mesure l’impacte de ses actes et revoie sa compréhension des notions de la vie et de la mort. Soyons conscients et protégeons nous, le COVID c’est la mort. » conseille un citoyen.

M. Outemzabt.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :