Skip to content

Alerte Covid19 : le maire d’Ait Smail (Béjaia) M. Sadek Rebai tire la sonnette d’alarme


Face à l’augmentation du nombre de contaminations au coronavirus, en Algérie, les élus locaux se mettent à pied d’oeuvre pour sensibiliser un tant soi peu les populations. Certains constatent « amèrement que cette crise sanitaire n’ait pas encore été « assez prise au sérieux par la population », malgré les chiffres qui grimpent.

Publicités

C’est le cas du président de l’Apc d’Ait Smail, dans la wilaya de Béjaia, qui a tiré, ce dimanche 25 juillet, la sonnette d’alarme lors d’une campagne de « mobilisation générale de la population au respect des mesures barrières », organisée en collaboration avec le BHC, les services de l’EPSP de kherrata et les services de sécurité.

M. Rebai a réitéré son appel pour un meilleur respect des consignes sanitaires contre le coronavirus tout en s’alarmant sur le nombre de patients, en soins critiques de réanimation qui a nettement augmenté. « Le nombre de patients COVID-19 en soins critiques de réanimation a nettement augmenté cette dernière semaine et la pression sur les capacités de réanimation devrait encore s’accentuer dans les jours à venir. » écrit-il sur sa page facebook.

Cette crise sanitaire n’est pas encore assez prise au sérieux

Pour l’élu, il y a une certaine « méfiance » vis-à-vis de cette pandémie qui sévit. C’est peut-être due à la « faible adhésion aux consignes » et/ou au manque de communication. C’est pour cela qu’il propose une large mobilisation contre ce virus meurtrier.

« Nous sommes conscients que nous avons tous un rôle majeur à jouer contre l’infection et nous pouvons tous y faire barrière. Malheureusement, nous constatons amèrement que cette crise sanitaire n’est pas encore assez prise au sérieux par notre population malgré le nombre croissant des personnes atteintes et malgré les alertes de nos médecins qui sont inquiétés par la progression de l’épidémie. » se désole le maire.

La faible adhésion aux consignes fait qu’on n’arrive pas à freiner l’épidémie. Pourtant nous pouvons tous véhiculer le virus sans le savoir, nous sommes tous potentiellement transmetteurs.

Sadek Rebai p/apc d’Ait Smail vacciné.

Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, récemment le p/apc M. Rebai a déclaré s’être vacciné et a incité la population à le faire, sans avoir peur. « Ayez peur du virus, n’ayez surtout pas peur du vaccin… » a t-il conseillé.

Sur ce plan de vaccination, le p/apc a fait savoir que ses services ont beaucoup insisté sur la vaccination contre la COVID-19, « comme moyen permettant d’éviter les conséquences à long terme ». Cela « va immuniser de manière sûre, les personnes, et contribuera aussi à alléger la charge qui pèse sur le système de santé » souligne t-il. Et de préciser que le vaccin réduira ainsi « la charge du nombre de malades ».

« Et pour rappeler notre population des différentes mesures prise par l’Etat afin de ralentir la progression de l’épidémie de coronavirus que ce soit sur le territoire de la commune ou à l’échelle national. Sans cela, la situation pourrait s’aggraver encore plus dans les hôpitaux et pourra emporter des vies humaines parmi nos proches. Nous comptons sur votre esprit de responsabilité afin de respecter ces consignes et mesures de protection. » lance t-il encore.

M. Outemzabt.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :