Skip to content

Algérie : du chlore utilisé par la mairie à l’origine de l’intoxication de 150 baigneurs à Ténès


Trois jours après l’intoxication de plus de 150 baigneurs, dimanche après-midi à Ténès, le ministère algérien de l’Intérieur annonce dans un communiqué ce mercredi 7 juillet des résultats incriminant du chlore déversé par les services de la municipalité dans un oued se jetant dans la mer.

Après analyses biologiques des prélèvements effectués dans la mer et sur la plage de Ténès, le ministère algérien de l’Intérieur a publié un communiqué sur son fil Twitter, indiquant que l’eau contenait bien des substances toxiques.

Selon le ministère, « cela est dû au fait que la mairie utilise du chlore purifiant dans les eaux d’un oued se déversant dans la mer. Un traitement (…) dans le cadre de la lutte contre la propagation des maladies ». Le ministère de l’Intérieur rappelle que les personnes intoxiquées dimanche se portent bien et ajoute que la plage sera nettoyée avant d’être rouverte au public.

Dimanche 4 juillet, de nombreuses familles s’étaient retrouvées sur la plage de Ténès pour l’ouverture de la saison estivale, quand en fin d’après-midi, des dizaines de baigneurs se sont mis à s’évanouir ou à se plaindre de maux de tête. Plus d’une trentaine de sauveteurs de la protection civile, dont des plongeurs professionnels, venus à leur secours, ont, à leur tour, été intoxiqués.

Au total, 149 personnes ont été prises en charge à l’hôpital Zighoud Youssef de Ténès, une ville située à 200 kilomètres à l’ouest d’Alger. Depuis, toutes les victimes ont pu sortir de l’hôpital.

RFI.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :