Skip to content

Algérie : l’ex- président déchu, Abdelaziz Bouteflika n’est plus

L’ex président algérien Abdelaziz Bouteflika est décédé à l’âge de 84 ans, a annoncé la télévision algérienne (ENTV).

Né le 2 mars 1937 à Oujda au Maroc, le défunt était le président de la République qui a régné le plus longtemps : de 1999 à avril 2019, année où il a signé sa démission, suite au soulèvement populaire du 22 février, contre son 5e mandat, qui l’a poussé à la porte.

Une chute qui lui a vallu solitude, désespoir et une fin tragique, car le grabataire, affaibli par deux AVC qui l’ont rendu immobile, était, depuis, resté retranché dans la solitude dans sa résidence médicalisée de Zeralda, à l’ouest d’Alger.

L’homme s’était trouvé une place dans les rangs du clan Ben Bella dès son jeune âge, notamment après l’indépendance de l’Algérie. Mais, il s’était vite retourné contre ce clan qu’il quitta pour rejoigndre le colonel Boumediene.

À la mort de ce dernier, Bouteflika a été écarté de la vie politique, poursuivi pour détournement de fonds. Après des années de décennie noire, il se présente en 1999 à la présidentielle avec le soutien de l’armée.

Il réussit facilement à prendre le trône. Après ses deux premiers mandats, il réussit également à modifier la Constitution, ce qui l’autorise à rester au pouvoir pour un troisième, puis un quatrième mandat. Or, il a déjà été affaibli par les deux AVC qu’il a eus. Il a continué de gérer sur un fauteuil roulant, grâce à l’aide de son frangin Saïd qui prenait les décisions.

M. Outemzabt / agences.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :