Skip to content

Algérie- Maroc : les relations rompues !

Les relations entre l’Algérie et le Maroc ont été rompues. C’est ce qu’a annoncé ce mardi 24 aout, l’Algérie, par le biais de son ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

Publicités

« L’Algérie a pris décision de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc à partir d’aujourd’hui », a déclaré M. Lamamra au cours d’une conférence de presse animée à Alger. Selon l’orateur, cette rupture avec le Maroc s’est faite « sur fond d’actes hostiles de longue date perpétrés par Rabat contre l’Algérie et qui se poursuivent jusqu’à maintenant. »

Pour rappel, mercredi dernier, le Haut Conseil de Sécurité, présidé par le président, Abdelmadjid Tebboune, a souligné que les actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie. C’est ainsi que l’algérie a tenu à déclarer vouloir revoir ses relations avec ce pays et procéder à « l’intensification des contrôle sécuritaire aux frontières Ouest ». 

Publicités

Lamamra dénonce l’espionnage de citoyens et de responsables algériens par le Maroc

Le chef de la diplomatie algérienne, a également dénoncé les actes d’espionnage massif et systématique commis par le royaume du Maroc et qui ont ciblé des « citoyens et des responsables algériens à travers une technologie israélienne ».

Le logiciel espion Pegasus de la société israélienne NSO Group a été utilisé par les services secrets marocains pour espionner des milliers de personnes au Maroc, en Algérie et ailleurs. 

Lire également : Pegasus : l’Algérie espionnée par le Maroc – INA PRESSE

Ce logiciel s’il est introduit dans un smartphone, permet d’en récupérer les messages, les photos, les contacts, et même d’écouter les appels de son propriétaire.

En juillet dernier, l’Algérie avait exprimé sa « profonde préoccupation » suite aux révélations faites par plusieurs médias appuyés par les organisations Forbidden Stories et Amnesty International au sujet de l’usage de ce logiciel par le Maroc.

La rédaction.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :