Skip to content

Australie : arrestation de centaines de manifestants en pleine crise sanitaire « COVID-19 »

La police australienne a arrêté samedi des centaines de manifestants anti-confinement à Melbourne et Sydney et sept policiers ont été hospitalisés à la suite d’affrontements, alors que le pays a connu sa plus forte hausse en une seule journée de cas de COVID-19.

Publicités

La police montée a utilisé du gaz poivré à Melbourne pour diviser des foules de plus de 4 000 personnes qui se dirigeaient vers les lignes de police, tandis que de plus petits groupes de manifestants ont été empêchés de se rassembler à Sydney par un important contingent de policiers antiémeutes.

La police de l’État de Victoria a déclaré avoir arrêté 218 personnes dans la capitale de l’État de Melbourne. Ils ont émis 236 amendes et maintenu trois personnes en garde à vue pour avoir agressé la police. Les personnes arrêtées s’exposent à des amendes de 5 452 dollars australiens (3 900 dollars) chacune pour violation d’ordonnances de santé publique.

La police de Nouvelle-Galles du Sud, où Sydney est la capitale, a déclaré avoir inculpé 47 personnes d’avoir enfreint des ordres de santé publique ou d’avoir résisté à une arrestation, entre autres infractions, et a émis plus de 260 amendes allant de 50 dollars australiens (35 dollars) à 3 000 dollars australiens. La police a déclaré qu’environ 250 personnes s’était rendue dans la ville pour la manifestation.

Sydney, la plus grande ville d’Australie avec plus de 5 millions d’habitants, est en confinement strict, depuis plus de deux mois, ne parvenant pas à contenir une épidémie qui s’est propagée au-delà des frontières intérieures et jusqu’à la Nouvelle-Zélande voisine.

La grande majorité des 894 cas signalés samedi en Australie ont été détectés à Sydney, l’épicentre de l’épidémie alimentée par des variantes delta.

« Nous sommes dans une situation très grave ici en Nouvelle-Galles du Sud », a déclaré le ministre de la Santé de l’État, Brad Hazzard. « Il n’y a pas de temps maintenant pour être égoïste, il est temps de penser à la communauté en général et à vos familles. »

La police a patrouillé dans les rues de Sydney et bloqué les transports privés et publics vers le centre-ville afin de réduire le nombre de personnes se rassemblant lors d’une manifestation non autorisée.

À Melbourne, la deuxième ville la plus peuplée du pays, une foule nombreuse a réussi à défiler et certains se sont heurtés à la police, après que le premier ministre de l’État Daniel Andrews a étendu le confinement de la ville à l’ensemble de l’État.

Reuters.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :