Skip to content

Cinéma français : « Illusions perdues » d’Honoré de Balzac à l’honneur

« Illusions perdues », l’un de ses plus célèbres romans de Balzac, a été adapté au Théâtre de la Bastille à Paris, et porté à l’écran par Xavier Giannoli. Le film sort en salles ce mercredi 20 octobre, après une sélection en compétition au Festival de Venise.

Le roman en question a été publié en trois parties entre 1837 et 1843 : les deux poètes, un grand homme de province à Paris et Les souffrances de l’inventeur. Le réalisateur Xavier Giannoli a donc opté pour une adaptation à l’écran « réussie » selon plusieurs avis.

lllusions perdues construit, en effet, le mythe d’une jeunesse et d’une époque, celle de la Restauration. Des salons de province au grand monde, Balzac transforme le parcours de Lucien de Rubempré en récit d’une chute moderne. Cette édition éclaire la place centrale de ce roman dans La Comédie humaine.

La mise en scène construit et déconstruit dans un même geste un solide édifice dans lequel le monde, devenu théâtre, est peuplé de fragiles marionnettes. Benjamin Voisin sert avec finesse la psychologie du personnage sur lequel se cristallisent toutes les illusions.

M.O.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :