Skip to content

Corruption : la chute du royaume Tahkout et associés

Le royaume de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout a chuté. Ce baron corrompu a été condamné a 16 ans de prison ferme, ce mercredi 8 juillet, par le procureur de la République près le Tribunal de Sidi M’hamed (Alger). Aussi, le trésor public lui réclame plus de 300 milliards de dommages et intérêts.

Poursuivi pour plusieurs affaires de corruption, Mahieddine Tahkout vient de tomber dans l’obscurité de sa dépravation aux côtés de ses acolytes larrons, les deux anciens premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia qui ont aussi été condamnés à 15 ans de prison ferme.

Outre cette condamnation, le Trésor public a réclamé mercredi au Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) une somme de 309 milliards de DA de dommages et intérêts à l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout et ses associés, poursuivis aussi pour corruption.

«Le représentant du Trésor public a réclamé une réparation pour les pertes occasionnées, estimées à 309 milliards, 285 millions et 670.000 DA devant être payée par les prévenus : Mahieddine Tahkout, Rachid Tahkout, Hamid Tahkout et Bilal Tahkout ainsi que l’ensemble de leurs associés.» a précisé l’agence officielle.

Par ailleurs, toujours dans cette affaire de corruption, le représentant du Trésor a également demandé de poursuivre en justice les anciens ministres Abdesselam Bouchouareb, Abdelghani Zaalane, Youcef Yousfi et Ammar Ghoul, condamnés au versement d’un montant d’un million de DA.

M. Outemzabt.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :