Skip to content

Covid-19/ Algérie : le nombre de cas confirmés en baisse mais celui des décès inquiète

Les statistiques montrent que le nombre des contaminations au variant Delta est en baisse, en Algérie. Selon le communiqué du ministère de la santé seulement 332 nouveaux cas confirmés de Covid-19 et 26 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures.

Publicités

EN effet, au 9 août dernier, la courbe des cas de contaminations a baissé sous la barre des 1 000 cas quotidiens, pour se stabiliser depuis quelques jours dans un plateau de 500 cas par jour. Depuis, les chiffres sont resté stables avec notamment 332 cas confirmés sur tout le territoire.

Avec ces chiffres, le total des cas confirmés s’élève ainsi à 198.645 dont 332 nouveaux cas durant les dernières 24 heures, celui des décès à 5.471 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 135.694 cas.

Lire également : Rentrée universitaire : des orientations pour accélérer la vaccination contre la Covid-19 – INA PRESSE

Selon la même source, 36 patients sont actuellement en soins intensifs et 14 wilayas n’ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 23 autres ont enregistré de 1 à 9 cas et 11 wilayas ont connu 10 cas et plus.

C’est plutôt le nombre des décès qui inquiète !

Si les cas de contaminations a baissé, celui des décès reste très inquiétant. Chaque jour que Dieu fait, nous entendons des décès ici là dont la plupart sont des jeunes. Sur les réseaux sociaux, les annonces de décès sont nombreuses.

Oui, « les chiffres ont baissé » selon plusieurs spécialistes de la santé mais la situation reste « grave » et il faut être prudent. La situation épidémiologique n’étant pas stable, l’Etat exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique. Le port du masque reste obligatoire.

« Là on remarque une certaine stabilité des chiffres au-dessus de 500 cas. Mais ce n’est pas ce qui inquiète : ce sont plutôt les nombres de décès et des personnes en réanimation. Nous sommes toujours en état d’alerte. Nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle hausse des cas positifs », avait déclaré le Pr Idir Bitam, spécialiste des maladies transmissibles et des pathologies tropicales sur TSA.

La rédaction.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :