Skip to content

Emmanuel Macron menacé par un membre de la famille de l’émir du Qatar



Après le boycott des produits français dans plusieurs pays musulmans, après les propos du président Turc Recep Tayyip Erdogan, voici un membre de la famille de l’émir du Qatar qui menace le président français Emmanuel Macron s’il ne présente pas officiellement ses excuses aux pays musulmans.

Il s’agit d’Abdullah Ben Nasser al-Thani, président du club de foot de Malaga. Réagissant aux propos d’Emmanuel Macron sur les caricatures de Mohamed (QPSSL), l’homme d’affaires menace que «s’il n’y a pas d’excuses officielles envers tous les pays musulmans à la suite de ce discours de racisme et d’incitation à la haine concernant les actes offensants envers le Messager d’Allah, alors tu devras en supporter les conséquences», a écrit l’homme d’affaires qatari sur Twitter.

«Cet élève impur encourage la diffusion des caricatures sur l’enseignant de l’humanité qui a enseigné le monothéisme, la morale, les valeurs et les idéaux de l’humanité»

A t’il écrit en arabe en s’attaquant à Macron.

Pour rappel, Emmanuel Macron avait diffusé plusieurs tweets dont il s’exprime sur la liberté d’expression qu’il «continuera à mener» en guise de reconnaissance à l’enseignant décapité. Il avait aussi juré de ne pas «renoncer aux caricatures». Mais celà a vite soulevé un tollé sur les réseaux sociaux et dans le monde musulman.

«Ce n’est pas ça la liberté d’expression !»

L’homme d’affaires Qatari estime que la liberté d’expression n’est pas le fait d’insulter le Prophète Mohamed (QPSSL). Pour cela, il justifie sesnpros en rappelant que «la cour européenne des droits de l’homme a considéré en 2018 que les caricatures de Charlie Hebdo sur le Prophète Mohamed QPSSL n’est pas une liberté d’expression.

Selon lui, «suite à cette décision tout musulman ou pays musulman peut porter plainte contre tous ceux qui abusent devant cette cour, notamment pour avoir insulté le Prophète.»

La rédaction

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :