Skip to content

États-Unis : la fin de l’esclavage devient un jour férié


La commémoration de la fin de l’esclavage est désormais « jour férié » reconnu en Amérique. Ce mercredi 16 juin, la chambre des représentants des États-Unis a procédé à l’adoption d’un projet de loi faisant du 19 juin un jour férié commémorant la fin de l’esclavage. Reste le président américain Joe Biden qui doit promulguer cette loi.

« il ne manque désormais plus que la signature de Joe Biden pour inscrire officiellement le 19 juin comme jour férié sur le calendrier fédéral des États-Unis. Le 19 juin ou « Juneteenth » marque effectivement l’émancipation des tous derniers esclaves du pays en 1865, deux ans et demi après l’abolition de l’esclavage par Abraham Lincoln. » a fait savoir rfi. Et de souligner qu' »à l’époque, le pays était en pleine guerre de Sécession, la nouvelle de la fin de l’esclavage met donc deux ans et demi à arriver dans les États sudistes, et notamment au Texas, où se trouvaient les derniers esclaves. »

Ce jour représente la liberté

« Ce jour représente la liberté », a lancé l’élue démocrate de la Chambre des représentants Sheila Jackson Lee, l’une des parlementaires ayant porté le projet de loi pour faire de « Juneteenth » – contraction de juin et 19 en anglais – un jour férié.

« Heureux de présider à l’adoption par la Chambre du projet de loi sur les vacances du 17 juin, qui va maintenant à @POTUS pour signer. Merci à tous ceux qui ont travaillé pour faire de Juneteenth le symbole vivant de la promesse de Lincoln que cette nation, sous Dieu, « aurait une nouvelle naissance de liberté »

A noter que depuis la mort de Georges Floyd, les appels au vote de cette législation se sont multipliés. Jusqu’ici, « Juneteenth » n’était célébrée que dans certains États, au niveau local. Souvent l’occasion pour les communautés noires de commémorer leur histoire à travers des défilés, des concerts, des spectacles, et des pique-niques en famille.

La rédaction (agences)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :