Skip to content

Hirak : 4 ans de prison ferme requis contre le journaliste Khaled Drareni


Le Procureur de la République près le Tribunal de Sidi M’hamed a requis 4 ans de prison ferme, ce lundi, contre le journaliste Khaled Drareni et les activistes Samir Belarbi et Slimane Hamitouche. Ainsi, une amende de 100.000 DA avec une déchéance des droits civiques pour une durée de 4 ans leur ont été infligées, apprend-on.

En effet, les trois accusés ont été, pour rappel, poursuivis pour «atteinte à l’unité nationale» et «incitation à un rassemblement non armé». Le journaliste Khaled Drarni est sous mandat de dépôt à la prison de Koléa (Tipaza). Quand à Samir Belarbi et Hamitouche, ils ont été libérés et placés sous contrôle judiciaire.

Samir Belarbi et Slimane Hamitouche

Lors de leur comparution, les accusés ont rejeté toutes les charges retenues contre eux affirmant «avoir participé comme tous les Algériens au Hirak populaire sans jamais inciter à la violence».

Le fondateur du site d’information Casbah tribune, a expliqué que «tout ce qu’il a publié sur sa page Facebook etait relié à son travail de journaliste et qu’il «n’a fait que reprendre les slogans des manifestants».

Outre les accusations, les propos diffusés par le journaliste sur le Hirak «ne contenaient aucune insulte, injure ou atteinte à l’unité nationale» affirme encore l’accusé qui précise que ses articles «ont aussi porté sur les marches contre le Hirak et en soutien à l’organisation de l’élection présidentielle.»

Le verdict, dans cette affaire, sera rendu le 10 aout 2020, apprend on encore.

Mounir outemzabt.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :