Skip to content

Hirak : Cinq activistes placés sous mandat de dépôt


Le hirak (mouvement populaire se poursuit en Algérie malgré les promesses du président Abdelmadjid Tebboune pour une algérie nouvelle. Mais, les arrestations continuent aussi. Des dizaines de personnes ont été arrêtées puis relâchées. Hier, 8 avril, cinq jeunes activistes dont le jeune Tadjadit Mohamed ont été placés sous mandat de dépôt.

Ces cinq activistes arrêtés vendredi 4 avril ont été présentés ce vendredi devant le procureur de tribunal de Sidi M’hamed, selon le comité national pour le libération les détenus. Il s’agit de : Mohamed Tadjadit, Malik Riahi, Soheib, Tarik Debaghi et Noureddine Khimoud. Le verdict est est donc tombé aujourd’hui, jeudi 8 avril.

L’arrestation de ces activistes a eu lieu deux jours après la diffusion d’une vidéo montrant l’adolescent Saïd Chetouane, en pleure après des « attouchements sexuels » par les éléments de le sûreté nationale. Un scandale qui a fait le tour des réseaux sociaux et poussé la sureté de le wilaya d’Alger à ouvrir une enquête.

Mohamed Tajadit avait donc diffusé une vidéo dont il dénonce « l’abus » des agents de la police nationale et a appelé à un soulèvement massif pour mettre fin à ces scandales ».

De sa part, La LADDH, a exprimé sa totale solidarité avec le Hirak. Elle a aussi dénoncé « la répression » faite sur les Hirakistes et a réitéré son appel à l’arrêt de « la diabolisation du Hirak ». La LADDH inssiste beaucoup sur « le respect des libertés publiques et des droits humains ».

Le système montre des signes de nervosité. Il ne souffre aucune contestation tant et si bien que les arrestations se sont multipliées ces derniers jours. Une soixantaine d’activistes croupi dans les prisons pour avoir exprimé ses opinions. Le comble pour les tenants du pouvoir qui juraient ses grands dieux, il y a quelques mois, que leur constitution votée à 23% d’Algériens allait protéger les libertés.

commente Le matin d’Algérie

1 Comment »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :