Skip to content

Hirak : le journaliste Rabah Kareche condamné à un an de prison

Réagissant à la condamnation, ce jeudi 12 août, du journaliste Rabah Kareche à un an de prison dont huit mois ferme en raison de sa couverture des manifestations à Tamanrasset, Amnesty International Algérie a déclaré :

Publicités

Le journalisme n’est pas un crime. La peine de prison prononcée aujourd’hui contre Rabah Kareche pour son travail de journaliste est un nouveau coup à la liberté de la presse en Algérie.

Cette peine de prison a été prononcée alors que la Constitution algérienne stipule que les délits de presse ne sont pas passibles d’emprisonnement. »

Aucun journaliste ne devrait être emprisonné simplement pour avoir fait son travail. Les autorités doivent défendre le droit à la liberté d’expression et respecter et promouvoir le droit des journalistes indépendants à exercer leur travail sans entraves et sans crainte de représailles. Rabah Kareche doit être libéré immédiatement, et sa condamnation injuste et sa peine doivent être annulées. »

Source : amnesty algérie.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :