Skip to content

Il touche un salaire « indû », le chef de la police municipale de Nice suspendu et visé par une enquête

Soupçonné d’avoir continué à percevoir son salaire de la police nationale depuis 2017, le patron de la police municipale de Nice (Alpes-Maritimes), a été suspendu de ses fonctions. Une enquête est encours selon des sources judiciaires rapportées par l’afp.

Une carrière de 30 ans dans la police nationale qui part en fumée ? Richard Gianotti, qui a dirigé la police municipale de la ville Nice qu’il a intégrée en 2017, est aujourd’hui soupçonné d’avoir continué à toucher son salaire de policier national pendant plusieurs années, selon BFM.

Afin de mieux éclairer la situation une enquête a été ouverte par le parquet pour « concussion du fait de suspicion de perception indue de traitements de policier national ».

La mairie de Nice a réagi à cette affaire à la fois sensible et surprenante. Elle précise que l’enquête en question n’est pas « liée à son exercice professionnel de directeur de la police municipale« . En somme « elle a été ouverte à l’encontre du commandant de la Police nationale, en détachement ».

« Il a été immédiatement décidé la suspension, à titre conservatoire, de ce fonctionnaire, pour la durée de l’enquête », souligne encore la même source.

La rédaction.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :