Skip to content

Le journaliste Khaled Drareni condamné !

Le journaliste algérien Khaled Drareni a été condamné, ce jeudi 03 mars, à 6 mois de prison avec sursis assorti d’une amende de 50 000 Da ferme, par la Cour d’Alger.

Le parquet avait requis l’aggravation de la condamnation prononcée en première instance à l’encontre de Khaled Drareni lors de son procès en appel le 17 Février 2022 (avec une nouvelle composante des jurys). Pourtant, celui-ci était initialement programmé pour le 03 Février 2022, à la cour de Ruisseau d’Alger, arès quatre renvois.

Pour rappel, Drareni a été condamné à 2 ans de prison ferme et d’une amande de 50 000 Da. Le journaliste a demandé le pourvoi de cassation que la Cour supreme a accepté le 25 mars 2021, et a également annulé la décision de la cour de Ruisseau, après le renvoi du 25 Février 2021. Un autre procès en appel du journaliste et de Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche, a été programmé pour le Jeudi 23 Septembre 2021, avec une nouvelle composante des magistrats.

A lire également : Amnesty : « la répression s’intensifie contre la société civile en Algérie » – INA PRESSE

Il importe de signaler que plusieurs d’autres journalistes algériens ont également été arrêté. Hamid Goumrassa, journaliste à El Khabar, lui, a été condamné à six mois de prison. Notre confrère Noureddine Nesrouche, journaliste à El Watan, a été entendu par le juge ce mercredi.

Nous citons également, Mohamed Mouloudj ( journaliste à Liberté), Hassan Bouras (journaliste et militant des droits de l’homme), Abdelkrim Zeghilèche (journaliste radio Sarbacane et blogueur) et Merzoug Touati (blogueur). Ce dernier, selon le CNLD, a été transféré de la prison de Ghardiaia vers la prison de Laghouat.

INA.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :