Skip to content

Match Algérie- Burkina Faso : la CAF autorise 14 000 supporters, Belmadi content

Pour le match du mardi 16 novembre qui opposera l’équipe nationale au Burkina Faso, prévu au stade Mustapha Tchaker de Blida (17h00), la CAF (Confédération africaine de football), a autorisé 14.000 spectateurs sur les tribunes.

Selon un communiqué de la fédération algérienne de football (FAF), cette nouvelle fait suite aux « décisions des autorités publiques, notamment les instructions du Premier Ministre », qui a ordonné la « réouverture des enceintes sportives au public ». La FAF s’est engagé alors, sur la base de l’accord des autorités sanitaires algériennes pour s’y mettre. Cependant, la CAF a donné son accord pour la présence de 14.000 supporters le 16 novembre prochain au stade de Blida.

Cela dit, il n’est pas à écarter la mauvaise expérience de la CAF en matière d’accueil des spectateurs dans les stades notamment lors « des récentes compétitions interclubs de et des qualifications africaines de la coupe du Monde de la FIFA ». Pour éviter tout nouveau « dérapage, celle-ci a donc pris soin de mettre en place une « nouvelle procédure » pour permettre la présence du public dans toutes les compétitions.

Outre, il importe de signaler que « toute association membre souhaitant admettre des spectateurs dans les stades lors de ses matchs à domicile devra respecter certaines conditions exigées par la FIFA/CAF et auxquelles a satisfait la FAF avec l’accompagnement des autorités algériennes. » lit-on encore sur le communiqué.

« Dans les prochains jours, la FAF portera à la connaissance du grand public les procédures nécessaires pour l’acquisition des billets d’entrée au stade dans le cadre d’un dispositif adapté aux exigences de l’autorité sanitaire. », conclut la même source.

Belmadi content de cette décision

L’entraineur de l’équipe nationale Djamel Belmadi s’est dit « content » par la décision de la CAF d’autoriser la présence de 14,000 supporters, pour le dernier match face au Burkina Faso.

« Nous remercions d’abord les pouvoirs publics, pour avoir accepté d’ouvrir le stade pour nos supporters, il y’a eu une demande qui a été faite à la CAF. Si on veut qu’on soit présents aux barrages du Mondial 2022, il faut que ça se passe bien le jour du match face au Burkina Faso. Je demande aux supporters de respecter l’hymne national de l’adversaire, c’est très important, ça va au-delà du football. Il va y avoir ce contrôle sanitaire, il faudra se montrer bon élève, pour avoir plus de chances de voir un stade au grand complet, en prévision du match des barrages (mars 2022, ndlr) », a-t-il conclu.

M.O.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :