Skip to content

Parution : «Les contes kabyles» de Boualem Djouhri en 2 tomes est disponible


«Timucuha n Leqbayel» (les contes des kabyles), un livre de deux tomes vient d’être édité par l’Imam Boualem Djouhri, originaire de la wilaya de Béjaïa, aux éditions El-Amel.

Cet ouvrage en 2 tomes en langue kabyle rassemble les contes populaires que l’auteur a qualifié de «patrimoine» à conserver. C’est un travail de recherche qui a duré dix années. Entre collecte et réécriture l’écrivain a beau souffert pour donner un bel ouvrage répondant aux attentes des lecteurs. L’auteur a également procédé à l’adaptation de quelques contes en poésie.

«Ce livre est disponible au niveau de quelques librairies d’Alger, Bejaia, Tizi Ouezou et Bouira»

Boualem Djouhri.
Boualem Djouhri présentant son livre sur sa page Facebook.

Boualem Djouhri est docteur en théologie. Il est directeur des affaires religieuses de la wilaya de Béjaïa. Poète, il est attaché à son identité Amazighe d’où son temps consacré à la recherche sur le patrimoine culturel et artistique Kabyle.

De part son travail de religieux qu’il exerce parfaitement, l’imam n’a jamais manqué de rendre hommages aux artistes et poètes Kabyles. Dans son premier livre, dédié au «combat identitaire», il avait mis en évidence la contribution des artistes et poètes kabyles dans le cadre de la promotion de la culture Amazighe. Dans ce livre, il a cité au passage, le grand poète Si Mohand ou M’hand, l’exilé Slimane Azem, le défunt Idir, récemment décédé et le poète philosophe Lounis Aït Menguellet que l’auteur qualifie souvent de «sage».

«Ce dernier m’a fait savoir que Dieu ne peut être contre ce qu’il a créé lui-même. J’ai beaucoup admiré sa réponse qui n’a fait que renforcer davantage mes convictions et mes idées», a confié M. Djouhri au journal local Liberté, au sujet de Ait Menguellet.

Mounir outemzabt.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :