Skip to content

Pass Sanitaire : les Niçois ont dit non !


Des milliers de Niçoises et Niçois ont battu le pavé aujourd’hui lors d’une grande manifestation anti-pass sanitaire, en plein centre-ville de Nice (Sud-Est de France). Ils ont dit « non » à toute voix dans les ruelles de cette ville touristique.

Publicités

La manifestation a eu lieu dans l’après-midi de ce samedi et a drainé beaucoup de monde, place Masséna, au centre ville ou un rassemblement a été observé. Ce carré d’opposants au Pass Sanitaire a par la suite marché vers l’ouest.

Un grand bouchon a été enregistré sur la promenade des anglais. Les marcheurs sont entrés dans les ruelles des quartiers et ont longé la Rue de France en direction de Fabron.

Un autre groupe a également lancé sa contestation à la même heure au niveau de de la place Garibaldi, à l’Est. Ce dernier a tenté de pénétrer dans la voie rapide dite « Mathis » pour l’occuper et paralyser la circulation dans toute la ville. Les policiers, étant sur les lieux de la manifestation, les a empêché de s’y rendre en bloquant l’accès.  

Au total près de 10 000 personnes ont exprimé leurs refus catégorique à l’idée de se faire vacciner pour pouvoir accéder aux restaurants et d’autres organismes. « C’est du chantage et nous ne cédons pas », déclare Christine, une manifestante.

« Pour moi, qui n’est pas vraiment convaincu de l’efficacité du vaccin car on est obligé quand-même de porter le masque et de faire attention, qu’on nous laisse le choix de décider de notre sort. Vacciner ou pas c’est à nous de décider, on ne doit pas nous l’imposer ! » explique un autre manifestant.

« Un vaccin expérimental ne peut pas être obligatoire »

C’est sur les réseaux sociaux que les anti-passe sanitaire ont appelé à une manifestation à Nice notamment sur Twitter et Facebook. Résultat : « c’est du jamais vu » ! Ils étaient vraiment nombreux, le sourire au visage, une pancarte à la main et un objectif commun : dire non à ce fameux « sésame » exigé par l’Etat et qui « favorise » l’accès partout ! Des pancartes à la fois expressives et hostiles au gouvernement ont été brandies tous azimuts. L’on entend crier « Estrosi complice », « liberté »,  » recours contre le pass sanitaire », « laissez-nous décider », « stop au mensonges, un vaccin expérimental ne peut pas être obligatoire ».

Pour rappel, depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est devenu quasi obligatoire pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (salles de spectacle, les parcs d’attractions, les salles de concert, les festivals, les salles de sport, les cinémas…). Et ce pass sanitaire consiste, selon le gouvernement, « en la présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire ».

De Nice Mounir O.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :