Skip to content

Politique : le RCD se voit interdire la réunion de son conseil national


La réunion statutaire du conseil national du parti politique de l’opposition «le rassemblement pour la culture et la démocratie» (RCD) prévue pour le 25 septembre prochain à l’hôtel EL Riadh vient d’être «officiellement interdite par le gouvernement», a indiqué dans un communiqué rendu public, Mohcine Belabbas, qui précise que cette interdiction est une première depuis la création du parti.

Accusant le pouvoir de vouloir mettre des entraves au débat dans la société, y compris à l’intérieur des structures des partis, le RCD dénonce cet état de fait. Ainsi, il « assure ses militants et toutes algériennes et algériens qui se battent pour l’avènement de la démocratie de son engagement sans faille contre tous les autoritarismes. »

Le RCD rappelle dans son communiqué qu’il a déposé une demande de tenue de cette session du Conseil national auprès de l’administration de la wilaya d’Alger le 09 septembre, après un accord préalable de la direction de la structure hôtelière, en date du 02 septembre.

Le parti démocratique a souvent été sur le terrain du mouvement populaire «Hirak». Il s’est opposé à toutes démarche entreprise par l’actuel chef de l’État Abdelmadjid Tebboune. Le RCD a insisté sur la nécessité, pour le pays, de passer par « une période de transition ». Car pour lui, c’est la seule option qui permettra au peuple de « tourner la page de l’autoritarisme et prendre le chemin du progrès ». 

M.O.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :