Skip to content

Réunion du HCS : Vers l’ouverture progressive des mosquées, des plages et des parcs


Une réunion du Haut Conseil de Sécurité (HCS), consacrée à l’évaluation de la situation de la pandémie Covid-19, a été tenue ce lundi au siège de la présidence, a indiqué le communiqué de la présidence de la République.

Présidée par M. Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, la réunion a permis d’abord de passer en revue les conditions susceptibles de permettre l’ouverture des mosquées. Cela étant, il est exigé de respecter les mesures sanitaires imposées par la pandémie.

À cet effet, Tebboune a ordonné le Premier Ministre Abdelaziz Djerad d’entamer la procédure en se limitant à la réouverture seulement des grandes mosquées d’au moins mille places. « Il faut qu’ils soient en mesure de permettre la distanciation physique indispensable, avec comme impératif le port du masque par tous.»

Sur le plan estival, le ministre a également reçu l’ordre d’étudier la question de la réouverture des plages, des lieux de récréation et de détente aux citoyens. Toutefois, il est impératif de prendre en compte le respect des conditions sanitaires.

« Il a, à ce titre, ordonné aux responsables des services de sécurité de veiller, par une présence renforcée, à l’observation sur le terrain des consignes de distanciation entre les estivants et de port du masque.», lit-on dans le communiqué.

Le Président de la République a chargé le Premier ministre de préparer des décrets en vue de prévoir les modalités pratiques pour une application flexible de ces mesures.

Incendies et problèmes sociaux : Tebboune exige des enquêtes approfondies !

Par ailleurs, cette réunion du HCS a été enfin une occasion pour discuter des dysfonctionnements «socioéconomiques» qui ont impacté négativement la vie des citoyens algériens à travers le pays. En premier lieu, le départ inexplicable des feux de forêts dans toutes les villes. En seconde lieu, les actes de sabotage destinés à nuire à la bonne marche de l’économie et des institutions du pays.

Après avoir entendu le rapport du Premier Ministre, Abdelmadjid Tebboune a insisté pour que «des enquêtes approfondies soient menées avec la plus grande célérité sur de tels agissements, entre incendies de forêts, ruptures en alimentation en électricité et eau potable, indisponibilité brutale des liquidités au niveau des centres postaux et dégradation des bouteilles et citernes d’oxygène dans les hôpitaux, à l’effet de déterminer avec précision les véritables responsabilités ».

La rédaction/aps

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :