Skip to content

Sergio Mattarella en Algérie : vers la « consolidation » des relations entre les deux pays

L’Italie veut « accompagner » l’Algérie dans le processus de diversification de son économie.

Le président italien, Sergio Mattarella, était en visite en Algérie, ou il a été accueilli à bras ouverts. Cette visite d’Etat s’inscrit dans le cadre de la consolidation du partenariat et du renforcement des relations de coopération étroite entre les deux pays ainsi que l’ouverture de nouvelles perspectives au service des intérêts des deux peuples.

Certes, c’est une occasion pour les deux chefs d’Etat de réaffirmer la volonté commune des deux pays de consolider davantage des relations bilatérales « anciennes, solides et stratégiques », en diversifiant le partenariat économique et en poursuivant la concertation politique sur les questions internationales et régionales, marquée par une « convergence de vues », notamment sur le dossier libyen.

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a relevé, dans un point presse, un accord entre les deux pays sur toutes les questions d’intérêt commun, affirmant que les relations bilatérales sont « fortes » et seront « consolidées dans un avenir très proche », à la faveur de la prochaine réunion du Haut comité algéro-italien de coopération.

« Nous nous sommes mis d’accord sur tout », s’est félicité le président Tebboune, qui a noté une concordance de vues entre l’Algérie et l’Italie en matière de coopération économique, notamment dans le domaine des petites et moyennes entreprises, un tissu industriel faisant la réputation de l’Italie.

De son côté, le président Mattarella a rappelé que les relations algéro-italiennes « sont solides, anciennes et stratégiques, et nous travaillons afin de les renforcer et de les consolider davantage », soulignant que les deux pays veulent élargir la coopération bilatérale à divers domaines, autres que celui traditionnel de l’énergie.

L’Algérie, deuxième fournisseur de gaz à l’Italie

L’Algérie est le deuxième fournisseur de gaz à l’Italie. Elle a exporté vers ce pays 14,8 milliards de m3 en 2020, à travers le gazoduc TransMed, soit une progression de 12% par rapport à 2019. Sa part de marché en Italie a ainsi augmenté à 22% en 2020 contre 18% en 2019.

Le TransMed, d’une capacité de 33,15 milliards de m3/an, relie l’Algérie à l’Italie en passant par le territoire tunisien.

Premier client de l’Algérie, l’Italie achète annuellement plus du tiers du gaz algérien exporté, tandis qu’elle occupe la deuxième place parmi les pays de l’Union européenne (UE) fournisseurs de l’Algérie.

En 2020, le volume global des échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Italie a atteint près de 6 milliards de dollars (USD), dont 3,5 milliards USD d’exportations algériennes vers l’Italie (notamment des hydrocarbures) et 2,42 milliards USD d’importations de ce pays (des équipements surtout).

INA Presse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :