Skip to content

Tests PCR : Benbahmed conseille d’autoriser les pharmaciens d’officine à les réaliser

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, a conseillé mardi à Alger, d’autoriser les pharmaciens d’officine à pratiquer les tests antigéniques de détection du coronavirus.

Désormais les pharmacies peuvent effectuer le test antigénique ? C’est un point important qu’a abordé M. Benbahmed, sur les ondes de la Chaine III de la Radio algérienne. Selon lui, la réalisation de tests antigéniques dans des pharmacies d’officine permettrait à la population de se tester dans les lieux les plus reculés du pays en évitant d’encombrer les hôpitaux.

« Ces tests qui sont produits en Algérie à des millions d’unités devraient être pratiqués à un prix accessible puisque leur production locale ne revient pas cher » souligne t-il.  Et d’ajouter, « cette disposition devrait être appliquée dès que le ministère de la Santé autorisera les pharmaciens d’officines à pratiquer les tests antigéniques ».

M. Benbahmed, a rassuré, par ailleurs, quant à la qualités des médicaments produits localement, affirmant qu’ils répondent aux standards internationaux, que ce soit en terme de matières premières ou pour ce qui est des processus de fabrication. Il a par ailleurs mis l’accent sur les efforts déployés par son département afin d’orienter les grands laboratoires pharmaceutiques à produire « plus massivement » en Algérie en vue d’exporter une partie de leur production.

Des dizaines de projets ont été mis en place dans le cadre de la production locale, notamment celui des insulines de dernière génération qui devrait être produites en 2022 et par la suite exportées, tout comme une bonne partie des produits d’oncologie utilisés en Algérie.

Sur ce point, M. Benbahmed a précisé que près d’une dizaine de laboratoires locaux produisent des produits d’oncologies et certains fournissent déjà la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH).

S’exprimant sur la production de l’oxygène en Algérie, le ministre a indiqué que suite à de « petites perturbations » en raison de la révision technique des équipements d’un des producteurs, la production a retrouvée, en ce début de semaine, son niveau normal estimé à 450.000 litres/jour. Elle est passée même à 500.000 litres/jour depuis hier lundi, grâce à l’effort d’un des producteurs qui a ajouté une capacité de 50.000 litres/jour.

Le ministre a fait savoir qu’un litre d’oxygène liquide permet d’avoir 864 litres d’oxygène gazeux, ce qui permet à l’Algérie de bénéficier d’une production quotidienne de pas moins de 500 millions de litres d’oxygène gazeux.

Selon M. Benbahmed, le ministère de l’Intérieur mettra en place d’ici jeudi, une sorte de quartier général avec une application qui va permettre de suivre heure par heure le niveau de stock des hôpitaux.

Ina avec Aps.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :