Skip to content

Ville occupée d’Al Qods : La communauté internationale condamne les agressions racistes israéliennes


L ’ONU, l’UE, les Etats-Unis et la Russie ont condamné et exprimé hier leur «profonde préoccupation» face à l’escalade des tensions et de la violence à Al Qods occupée et ses environs, à la lumière des attaques sionistes perpétrées contre la mosquée Al Aqsa et les quartiers palestiniens de la ville, en violation flagrante des résolutions de la légalité internationale.

Au moins dix fidèles palestiniens ont été blessés hier par la police d’occupation israélienne qui les a attaqués à leur sortie de la Mosquée Al Aqsa. Environ 100 000 fidèles ont effectué les prières de «Laylat Al Qadr» dans la mosquée Al Aqsa malgré toutes les tentatives et restrictions des forces d’occupation pour les en empêcher.

Vendredi, plusieurs Palestiniens ont été blessés par la police de l’occupation, la plupart sur l’Esplanade des Mosquées, à Al Qods-Est, théâtre ces dernières semaines d’une série d’agressions israéliennes.Advertisements

Des dizaines de milliers de fidèles étaient réunis dans l’enceinte de l’Esplanade des Mosquées pour la dernière grande prière du vendredi d’ici la fin prévue du mois du Ramadhan. La police de l’occupation a fait usage de grenades assourdissantes et tiré sur des manifestants avec des balles en caoutchouc.

Les attaques de l’occupant contre les fidèles ont fait plus de 205 blessés, et la plupart des blessures, causées par des balles en caoutchouc étaient observées au niveau du visage, des yeux et de la poitrine, selon le Croissant-Rouge palestinien. De nouveaux heurts samedi soir entre policiers israéliens et manifestants palestiniens ont fait plus de 50 blessés dans différents quartiers d’Al Qods occupée.

Le ministère algérien des Affaires étrangères a indiqué pour sa part dans un communiqué que «l’Algérie condamne dans les termes les plus sévères les attaques racistes et extrémistes enregistrées dans la ville occupée d’Al Qods contre des civils palestiniens et leur privation de la liberté de culte dans la mosquée d’Al Aqsa».

La même source a fustigé également «des tentatives répétées de légitimation de la logique de spoliation des terres d’autrui par la force et d’imposition de la souveraineté sur la ville sainte, en violation flagrante des résolutions de la légalité internationale».

Source : el watan

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :